En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies

Une initiative de Google et Test-Achats

fr

Les jeunes internautes ne se protègent pas suffisamment en ligne

Seul 1 Belge sur 3 se sent en sécurité en ligne. Encore plus remarquable : les 18-34 ans, les "digital natives" pour ainsi dire, se sentent plus en danger que les plus de 65 ans. Et pourtant, la jeune génération ne fait pas assez pour se protéger en ligne. C'est la conclusion d'une étude réalisée par l’entreprise de sécurité SpotIT, qui a interrogé 1 034 concitoyens. Ces résultats renforcent l’intérêt de notre mission d'aider les internautes belges à se connecter en toute sécurité.

L’inconnu fait peur

Dans le sondage en ligne, 29 % des 18-34 ans ont déclaré qu'ils ne se sentaient pas du tout en sécurité sur internet. Chez les plus de 65 ans, ce pourcentage était légèrement inférieur, soit 24 %.

En ce qui concerne leur connaissance de la cybercriminalité, la jeune génération n'obtient pas de meilleurs résultats que les plus de 65 ans. La majorité des 18-34 ans ne savent pas reconnaître un faux site web, et une grande partie d'entre eux n'ont jamais entendu parler de phishing ou de rançon. De plus, ils sont 7 sur 10 à ne pas être en mesure de déterminer si un réseau wifi est sécurisé. Cela n'empêche pas 3 sur 10 d’entre eux d'utiliser gratuitement des points d'accès non sécurisés en dehors du domicile.

Mauvaises habitudes

Ce manque de connaissances se traduit également par de mauvaises pratiques en matière de sécurité. 70 % des jeunes interrogés ont indiqué qu'ils étaient insuffisamment ou mal protégés sur internet. Par exemple, à peine 22 % utiliseraient un gestionnaire de mots de passe et seulement 33 % utiliseraient la vérification en deux étapes. Seulement la moitié d'entre eux disent avoir installé un adblocker mais près de 70 % ont installé un antivirus.

La menace est réelle

Cependant, les chances de devenir tôt ou tard victime des cybercriminels sont loin d'être inexistantes. 62 % des Belges interrogés ont indiqué qu'ils avaient reçu l'année dernière un e-mail ou un appel téléphonique de fraudeurs sur internet qui voulaient voler un nom d'utilisateur, un mot de passe ou un numéro de carte de crédit. 18 % ont été victimes d'un virus ou d'un logiciel malveillant.

Restez attentif !

La sécurité d’internet commence par vous-même. Alors, prenez vos précautions pour déjouer les cybercriminels. Quelques règles de base :

  • Utilisez des mots de passe forts et uniques pour tous vos comptes. Un gestionnaire de mots de passe peut vous y aider.
  • Activez la vérification en deux étapes pour empêcher les fraudeurs d'accéder à vos comptes.
  • Ne cliquez jamais simplement sur des pièces jointes ou des liens dans des e-mails ou des messages.
  • Protégez votre ordinateur avec un logiciel antivirus.
  • Gardez tous vos appareils à jour.
  • Évitez le wifi public pour les transactions sensibles, comme les paiements.

Vous voulez connaître vos lacunes pour vous protéger encore mieux ? Faites le test et consultez nos conseils.