En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies

Une initiative de Google et Test-Achats

fr

Les smartwatches pour enfants ne sont pas sûres

A priori, une smartwatch pour enfant munie d’une fonction GPS a l’air d’un appareil utile et amusant. Mais méfiez-vous des apparences. D’après une enquête de l’association de consommateurs norvégienne Forbrukerradet, il existe manifestement des exemplaires sur le marché qui, en plus d’être mal sécurisés, ne respectent pas la vie privée. Test Achats, qui défend les droits des consommateurs belges, a donc demandé au SPF Economie et à la Commission vie privée de prendre des mesures immédiates.

Le concept de ces smartwatches semble intéressant : quand l’enfant porte l’objet à son poignet, ses parents peuvent le suivre à la trace et rester en contact avec lui grâce à une application sur leur smartphone. Certaines montres disposent même d’un bouton SOS qui permet à l’enfant de signaler qu’il a un problème.

Des inconnus peuvent écouter l’enfant

En réalité, il y des ombres au tableau. D’après les tests de l’association de consommateurs norvégienne, les montres "Gator 2", "TC2-2" et "Wonlex" (associée à l’application Se Tracker) ne sont pas sécurisées. Pourtant, elles sont actuellement proposées à la vente en Belgique sur Coolblue, Bol.com, Mediamarkt et Groupon.be.

Un inconnu peut prendre le contrôle de ces montres, suivre les déplacements de l’enfant, l’écouter et communiquer avec lui. De plus, ces objets génèrent des informations sensibles et privées sur l’enfant, sans que le sort de ces données soit clair.

En somme, si vous accordez de l’importante à la sécurité et à la vie privée de votre enfant, n’achetez surtout pas ce type de montre.